Troubles du sommeil : ils existent des solutions

Plus de la moitié des personnes qui ronflent ne cherchent pas la solution ou ne sont pas au courant de leur pathologie, selon plusieurs études menées par l’organisme mondial de la santé l’OMS.

L’OMS met en garde contre l’inadéquation du recours à des remèdes sans fondement scientifique, par exemple en plaçant une clé sous l’oreiller ou des chaussures portées le même jour sous le lit.

Seulement quelques-unes des solutions que nous avons trouvées sur Internet peuvent être utiles, tels que les lavages nasaux avec du sérum avant l’heure du coucher pour améliorer l’obstruction nasale. Il ne faut pas négliger l’effet d’une bonne tisane avant le coucher. A défaut de soigner la pathologie, elle vous fera passer une bonne nuit de sommeil.

Gardez à l’esprit que si vous ne vous adressez pas à un spécialiste en quête d’un vrai traitement et que vous utilisez constamment des remèdes fait maison, il y peu de chances pour vous de guérir.

Diagnostic et Traitement

Actuellement, le traitement le plus efficace contre le ronflement repose, d’une part, sur la modification des principaux facteurs de risque étiologiques et, d’autre part, sur des techniques chirurgicales sélectives. Aujourd’hui, avec la septoplastie, la chirurgie de la cloison nasale, la chirurgie des cornets, la turbinoplastie et la chirurgie du palais pharyngoplastie, nous pouvons réaliser des améliorations significatives et durables.

C’est pourquoi le spécialiste le plus approprié, pour le diagnostic et le traitement, est l’oto-rhino-laryngologiste. De plus, d’autres outils tels que la radiofréquence, l’endoscopie ou le laser peuvent être ajoutés pour optimiser les résultats.

Si le ronflement est dû à un syndrome d’apnée obstructive du sommeil, le traitement le plus commun est la pression positive continue des voies aériennes. C’est un respirateur artificiel ou un masque nasal avec lequel de l’air est introduit sous pression tout au long de la nuit pour faciliter la respiration, car il garde les voies respiratoires dégagées, ce qui élimine le ronflement.

Pathologie plus fréquente chez les hommes

Le ronflement primaire ou le ronflement simple est la présence de bruits respiratoires sévères pendant le sommeil dans les voies aériennes supérieures. En général, il y a une cessation de la respiration, car ils se produisent sans épisodes d’apnée, hypoventilation, désaturation, et aucune preuve de l’insomnie ou hypersomnie associée à cette respiration lourde. Cependant, si le ronflement s’accompagne d’une obstruction des voies respiratoires supérieures, c’est un signe que la personne souffre d’un trouble du sommeil.

Parmi les principaux facteurs de risque on trouve le genre (le facteur risque est plus important chez les hommes) l’obésité, l’obstruction nasale ou l’utilisation de l’alcool et du tabac. Par conséquent, parmi les premières mesures pour arrêter le ronflement, la perte de poids est indiquée, car l’accumulation de tissus et de graisses dans la région du cou peut resserrer les voies respiratoires et entraver la respiration.