Cristiano Ronaldo champion du Botox ?

On le sait obsédé par le travail, l’entraînement martial qu’il fait afin de rester toujours le meilleur. On le sait aussi obsédé par son image qu’il ne cesse de sculpter à force d’exercice. Mais le Magazine VIP véhicule depuis peu une rumeur selon laquelle, pour rester toujours jeune, le Champion de l’Euro passé, serait aussi champion du Botox. Selon ce magazine, l’attaquant du Réal de Madrid dépenserait sans compter pour la chirurgie esthétique, et évalue d’ailleurs le montant de cette dépense esthétique à des « millions d’euros ».

Capitaine Botox ?

Sur la toile, les internautes se sont divisés sur le sujet. Pour certains, un sportif de haut niveau comme l’argentin de 31 ans, né le 5 février 1985, n’aurait pas besoin d’une chirurgie pour être jeune, puisqu’il l’est. Pour d’autres, ce désir de rajeunissement serait vain, car tôt ou tard, « il finira bien par accepter les premières rides annonciatrices du déclin et de la fin qui se rapproche à grands pas ». D’autres, craignant plutôt qu’il ne prenne goût au bistouri et au scalpel, n’ont pas hésité à craindre le pire, comme cet internaute pour qui, le CR7 « va finir par ressembler à un Bogdanov ». Voilà donc qui est dit.

L’attaquant de toutes les polémiques

En attendant, la star du Réal de Madrid continue d’alimenter la toile par de nombreuses polémiques. Après la publication de sa photo auprès d’une de ses dernières acquisitions en matière de voiture de luxe, Cristiano Ronaldo a réussi a provoqué l’indignation et la colère des bouddhistes, en posant son pied sur le socle d’une statue de Bouddha dans son jardin. Ce « manque de respect » pour la religion d’autrui a offensé des internautes croyants d’autres religions sans parler des athées qui n’ont pas hésité à voir sa place assurée en enfer. En attendant, Ronaldo s’est excusé auprès de ses nombreux fans disséminés à travers le monde.

Si pour l’instant, rien n’est prouvé sur le recours qu’il ferait à la chirurgie esthétique, ce ne sera pas le premier secret bien gardé du capitaine de l’équipe argentine. Le journal allemand Bild avait déjà essayé d’en savoir plus sur la sexualité du joueur, sans jamais prouver si sa relation avec son ami marocain Badr Hari, était une simple amitié, où s’ils étaient liés par autre chose, à savoir l’homosexualité comme le prétendait le Journal.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*